Quand personnel et professionnel se croisent.

Je rencontre GC au cours d’un stage de communication inter-entreprise, que j’animais.

Sa demande de feed-back est importante et touchante. Il est en double échec, extrêmement stressé. Un poste vient de lui être refusé dans son entreprise en raison de son look « débraillé » et de son relationnel conflictuel.

Au sein de sa famille, son propre père vient de confier une des affaires familiales à son frère cadet, sans consulter GC. Il est sous le coup de ces deux « injustices »

Pendant le stage, il est crispé et rigide, manifestement en souffrance. Les différents exercices et mises en situation le mettent face à ses difficultés relationnelles.

Il entreprend avec moi un parcours d’accompagnement en approche systémique alliant trajectoire personnelle, exploration du transgénérationnel et résolution de problème, le tout vers un objectif global de réussite personnelle et professionnelle sans stress.

Le changement de vie de GC a duré plusieurs mois. Des entretiens en face à face ont alterné avec des séances au téléphone en fonction de son agenda et de ses déplacements.

 

Les conditionnements familiaux :

GC a rapidement pris conscience du rôle qu’il avait accepté de jouer dans sa famille, coincé entre ses deux frères.

L’aîné PDG était celui qui devait tout réussir pour la mère.

Le cadet était le préféré du père.

GC s’était donné la place de l’exclu, du rebelle, tout en entrant en compétition avec ses frères par la réussite sociale (la plus belle voiture, la plus belle maison), familiale (lui seul, était marié et Papa de deux petits) et sportive.

Changer de rôle s’avérait difficile, puisque GC constatait sa fidélité aux conditionnements comportementaux. Briser la loi du silence imposée par les parents s’avérait impossible dans un premier temps. Mais « on ne peut pas ne pas communiquer ». Les non-dits et le silence ne sont que communication à décrypter.

 

L’héritage familial :

« Soit quelqu’un » était la devise de la branche maternelle. La mère imposait une compétition sportive à ses trois fils, et instillait une rivalité entre eux.

Gagner, réussir, être le plus… amenait GC à recevoir ses parents dans le Sud dans une maison hyper clean, à la pelouse tondue de près, avec des voitures propres et des petits irréprochables…

Dur, dur, d’attendre le compliment qui ne venait pas.

La mère de GC faisait partie d’une nombreuse fratrie ayant réussi socialement.

Le grand-père décédé régnait en mythique pater familias, comme si la lignée commençait avec lui.

Le secret était là. Ce grand-père était né de père inconnu. GC ignorait ce secret jalousement gardé, vécu dans la honte.

GC a osé lever le tabou lors d’une réunion familiale. Il y eu des remous ! GC eut à supporter les reproches faits aux infidèles qui ne respectent pas l’omerta. Mais la rigidité et les communications conflictuelles ont cessé. La course à la réussite aussi et les relations sont devenues authentiques.

 

Résolution de problème :

GC a pu parler à son père de son regret de ne pas avoir été consulté lors de la transmission à son frère d’une des entreprises familiales. La restauration du dialogue avec son père lui a permis de renouer les relations professionnelles qui pouvaient l’être et de faire le deuil des autres.

Il avait été embauché par une entreprise française jouissant d’une forte notoriété auprès du grand public. Puis elle a fait l’objet d’une acquisition et d’une fusion par un grand groupe américain. Cette entreprise avait donc perdu son identité, noyée dans la globalisation. Les salariés français devaient s’intégrer dans un management matriciel et son cortège de changements sans accompagnement ni sens au niveau local.

GC a pu constater que dans ce type de structure, il ne pourrait pas réaliser son potentiel, ni trouver le sens dont il avait besoin pour agir en conscience. Il a donc négocié son départ et intégré dans sa région d’origine (près de sa famille et de ses amis) un poste de direction au sein d’une PME dirigée par son fondateur.

Son épouse ravie et heureuse de ces changements (déménagement dans sa région, promotion et détente de son mari ayant gagné en aisance relationnelle et en Savoir-être) a félicité GC pour le choix de ce parcours d’accompagnement.

 

Conclusion :

Un objectif bien défini, du potentiel à développer, des freins identifiés puis levés permettent au changement de trouver son chemin vers la réussite.

Pour vous aider je vous recommande de visionner les vidéos et de télécharger le Guide GRATUIT du “Savoir-être” au mieux de soi-même – 7 étapes pour faire le point